Immunité et Vitalité

LES VITAMINES DE L’HIVER

Pendant les saisons froides, l’organisme a besoin de se défendre contre les agressions des petits virus hivernaux. On sait qu’un apport de vitamines B est essentiel au fonctionnement optimal de toutes les fonctions cellulaires mais les stars de l’automne et de l’hiver sont les vitamines C et D.


La vitamine C

La vitamine C a de nombreuses propriétés :
• C’est un anti-oxydant protégeant l’organisme des dommages infligés par les radicaux libres.
• Elle favorise l’absorption du fer d’origine non héminique que l’on retrouve dans les produits végétaux.
• Elle stimule la synthèse de collagène renforçant ainsi la peau et les os.
• Elle stimule les cellules immunitaires.

En période automnale et hivernale, ce sont les fonctions immuno-stimulantes de la vitamine C qui nous intéressent pour préparer notre organisme à affronter les virus de l’hiver.
La vitamine C est une vitamine hydrosoluble que l’on retrouve dans beaucoup de fruits et légumes d’hiver (la nature est bien faite!) : les agrumes (orange, citron, pamplemousse), les kiwis, les choux (chou vert, brocoli) et le persil. N’hésitez donc pas à faire le plein de ces végétaux et à vous concocter de belles assiettes colorées ! Cependant n’oubliez pas que la cuisson à haute température détruit les vitamines hydrosolubles, adoptez donc une méthode de cuisson à basse température (maximum 100°c) ou consommez les légumes juste décrudis.
Les personnes qui sont en risque de déficit sont celles qui sont dans un état favorisant une surconsommation de vitamine C ou celles manquant d’apport. Par exemple : les personnes âgées, les femmes enceintes, les sportifs de haut niveau, les diabétiques, les fumeurs ou les personnes surmenées et stressées.
Pour ces personnes et toutes celles qui veulent favoriser leur immunité, il est possible de se supplémenter en vitamine C. Vous trouverez bien sûr des compléments à base de vitamine C synthétique mais dans une démarche de prise en charge de votre santé au naturel, je vous invite plutôt à vous orienter vers des compléments naturels.
Parmi les plantes riches en vitamine C bio-disponible (c’est à dire pouvant être utilisée par l’organisme), la principale est l’acérola. C’est une plante qui pousse dans les forêts d’Amérique du sud et qui produit des fruits rouges s’apparentant à nos cerises d’Europe. Elle était utilisée traditionnellement par les Indiens d’Amazonie pour combattre les troubles hépatiques, les fièvres, les symptômes grippaux ainsi que les diarrhées. En plus de sa forte concentration en vitamine C, cette plante contient également du magnésium, du potassium, de la vitamine B3 et B5, de la vitamine A ; ce qui en fait un complément beaucoup plus intéressant que la simple vitamine C synthétique. La vitamine C contenue dans l’acérola est facilement assimilable par l’organisme apportant rapidement une grande énergie à l’organisme. Selon votre profil, il est intéressant de faire des cures d’acérola à raison de 1 à 3g par jour pendant 3 à 4 mois avec des pauses thérapeutiques (3 semaines de prise puis pause d’une semaine et renouvellement de la cure). Les posologies d’acérola ne peuvent pas être comparées à celles de la vitamine C synthétique puisque 1g d’acérola apportera
réellement 200 à 300mg de vitamine C.
Le camu camu est une baie moins connue que l’acérola ; il est pourtant beaucoup plus concentré que ce dernier en terme de teneur en vitamine C. Le Camu camu se présente sous forme de petites baies rouges orangées de la famille des myrtes. Le Camu camu est une plante qui pousse dans la forêt amazonienne au Pérou, en Colombie, en Brésil et au Vénézuela. Comme l’acérola, le camu camu contient d’autres micro-nutriments comme le magnésium, le manganèse, le potassium, le sodium, le zinc, le cuivre ou le fer.


La vitamine D

Cette vitamine liposoluble a une grande importance dans les fonctions de l’organisme. Elle régule les taux de calcium et de phosphore et participe donc à la minéralisation osseuse et à la contraction musculaire. Elle a également un effet sur l’immunité en activant notre immunité innée qui nous permet de répondre rapidement aux agresseurs extérieurs que sont les bactéries, les virus et les champignons.
La vitamine D sous forme de cholécalciférol (vitamine D3) peut être synthétisée par l’organisme à partir du cholestérol sous-cutané sous l’action de la lumière solaire. Le cholecalciférol est ensuite transformé en sa forme active (le calcitriol) après passage au niveau du foie et des reins. Il est donc nécessaire d’avoir une exposition solaire quotidienne (30 minutes par jour), un foie et des reins en bonne santé pour permettre l’activation de la vitamine D.
En période hivernale, l’exposition solaire est généralement insuffisante ; il est donc nécessaire de renforcer ses apports alimentaires en vitamine D. Cette dernière étant liposoluble on la retrouvera essentiellement dans les corps gras des aliments comme les huiles de poissons ou le jaune d’œuf.
Pour les personnes végétaliennes, et dans tous les cas où l’exposition au soleil est trop faible, une complémentation est nécessaire. Sachez qu’une prise quotidienne de vitamine D vaut mieux qu’une charge unique trimestrielle. La plupart des compléments en vitamine D proviennent de la lanoline de mouton donc incompatible avec un régime végétalien. Heureusement vous trouverez également des compléments de vitamine D végétale issue du lichen, vérifiez donc la composition de votre complément alimentaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.